Blog

Une cure de lecture : Le livre du mois

Posted by:

 

Si le « forte con sordina » évoque la nuit déjà présente dans le demi-jour du crépuscule ou des sous-bois, le pianissimo sonore est tout entier orienté vers la lumière diésée, vers le crescendo, vers la lumière vibrante.
L’essentiel est l’instant impalpable, celui-là même que nous appelons apparition disparaissante, surgissement sur fond de silence et de ténèbres.
Vladimir Jankélévitch, Debussy et le mystère de l’instant.
Quel musicologue, ce philosophe !
Debussy et le mystère de l'instant par Jankélévitch
0


About the Author:

Add a Comment